Vivre à la campagne…

Vivre à la campagne, même si c’est un choix assumé pour notre famille, ce n’est pas forcement facile tous les jours…

J’entends facile, je devrais plutôt dire commode, pratique…

Je vous en avais déjà un peu parlé ici, et évoqué quelques sujets ou être entouré de rien, n’aide pas beaucoup dans le quotidien d’une famille avec enfant en bas âge.

Evidemment, il y a plein davantage, je reviendrais plus tard dessus, mais déménager et partir vivre au milieu des champs, ce n’est pas toujours de tout repos!

La campagne c’est reposant, c’est aussi la possibilté de grands espaces, intérieurs comme extérieurs…

La campagne c’est aussi et surtout un autre quotidien, beaucoup plus organisé, moins visé par les improvisations!

Chercher du pain à 10km, en faire 30 pour aller au cinéma, 50 pour faire du shopping, tout cela demande de l’anticipation.

J’habite un village de 350 habitants, tout petit, situé géographiquement à 30 km de 3 « villes » ou tout peut se trouver ou presque.

30 km, c’est parfois très long…quand ton bébé pleure de faim, ou encore quand il neige!

Mon village, déserté de plus en plus par les « jeunes » comme disent les « anciens » souffre et souffrira toujours de sa situation, je crois.

C’est un éternel recommencement!Pas d’école dans le village, pas d’assistante maternelle, aucun commerce, tout cela siginifie aucune famille de trentenaires ou presque…

Un village sans école c’est un village qui est condamné, s’il n’offre pas beaucoup de solutions alternatives, à toujours être déserté par des familles actives…

Crevette a deux ans et demi, la rentrée sera pour septembre 2013, et malgré tout l’attachement que nous avons pour notre maison, dans laquelle nous avons mis jusque la 5 ans de travaux quasi non stop, nous allons devoir la quitter l’année prochaine

Notre petit village, si accueillant et si joli soit il, n’est pas adapté à notre vie…hélas!

Pas d’école, un regroupement scolaire possible mais à plusieurs kilomètres, pas de système de garde pour des parents qui partent tôt et rentrent un peu tard…notre décision est prise, nous allons chercher l’équivalent entre campagne et ville pour nos habitudes de vie et nos besoins familiaux.

Vivre à la campagne, même si c’est un choix assumé, c’est aussi parfois pénalisant pour chacun de nous.Nous avons décidé de faire estimer notre cocon, et puis d’aller voir nos charmants banquiers pour tenter de trouver ensemble la meilleure solution possible pour trouver notre prochaine maison!

J’espère qu’ils seront sympas, même si ce ne sont pas eux personnellement qui décident, je sais très bien qu’ils peuvent influencer les directions…

Nous tenterons de trouver un nouvel home sweet home au printemps prochain, après avoir vendu notre jolie maison normande au charme fou!

Je le sais, il sera plus difficile pour nous de trouver que de vendre…plus l’on se rapproche des villes, plus les maisons sont chères!On espère pouvoir trouver un juste milieu afin que chacun de nous trois soit heureux.Une école pour crevette, un beau jardin pour moi, une dépendance ou un grand garage pour monsieur et le tout sans trop de travaux…je le sais, je devrais appeller Stéphane Plaza ;-)!

Vivre à la campagne, c’est parfois vivre dans des villages retirés de montagne, loin des commodités.C’est parfois aussi être pourtant proche des villes, mais ne bénéficier de rien…

La campagne, pour des familles actives comme la mienne, c’est bien, mais il faut qu’elle puisse se moderniser un peu pour ne pas perdre ceux qui pourraient encore la faire vivre!

 

 

 

 

 

 

Tags: , ,

23 Réponses pour “Vivre à la campagne…”

  1. Uhuhohuhak 28 septembre 2012 à 8 h 02 min #

    Je n’ai jamais vécu en campagne. Toujours en grande, très grande ville! Je ne sais pas si comme toi je pourrais vivre dans la campagne mais c’est vrai que parfois je lâcherai bien tout. Mon bel appartement au milieu des autres pour une petite maison. Au milieu des champs lol! Surtout depuis la naissance de mon bébé!

  2. MamaFunky 28 septembre 2012 à 9 h 03 min #

    Oh bah flûte :( Va falloir que tu le racontes tout ça et surtout vers où vous cherchez. J’espère que vous trouverez votre bonheur.

  3. Stephie et les Cacahuètes 28 septembre 2012 à 9 h 16 min #

    Le juste milieu… c’est bien cela qui manque ! Des villes, petites, à taille humaine, mais vivantes ! Dans ma jungle marseillaise, j’ai des envies de vide-calme-solitude, mais j’ai bien conscience du côté pratique dont on bénéficie : le moindre commerce à proximité, et ouvert quasi tout le temps, dimanches compris… le choix de plusieurs écoles, d’activités diverses aux portes de la maison etc…
    j’espère que vous trouverez un joli nouveau nuage douillet, pour poursuivre…

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 38 min #

      Trouver le juste milieu, c’est ca dont on a besoin, mais nous ne sommes pas les seuls!!!

  4. madamezazaofmars 28 septembre 2012 à 9 h 24 min #

    Tres bel article qui me parle beaucoup

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 37 min #

      J’ai pensé a toi en l’écrivant, et je me suis dis que tu avais au moins l’école, même si d’après ce que je comprend ce sont des doubles niveaux, pas facile ca non plus!

  5. Sophie-Mum 28 septembre 2012 à 11 h 59 min #

    j’espère que vous trouverez votre bonheur

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 36 min #

      J’espère aussi mais j’y crois!

  6. leoetlisa 28 septembre 2012 à 12 h 08 min #

    C’est dommage, après on s’étonne que les campagnes soient désertées mais comment faire avec des enfants en bas âge ? Courage à vous, et peut être que plus tard vous pourrez revenir sur vos terres :)

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 36 min #

      C’est dommage oui, et c’est la raison pour laquelle nos villages sont désertés, et pourtant tous les « anciens » du village adoreraient plus de jeunes, plus de famille, plus de vie autour d’eux, plus de rire d’enfants dans les jardins, mais la franchement c’est trop dur!

  7. Xtinette 28 septembre 2012 à 12 h 46 min #

    C’est triste ! Bonne recherche ! On se fait un déj bientôt ??

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 35 min #

      Avec plaisir dès que possible!

  8. Poppy 28 septembre 2012 à 13 h 50 min #

    J’ai vécu dans des grandes villes, et dans un petit village un peu comme le tien….Finalement, nous avons fait le choix cet été de nous installer dans une ville à taille humaine, et pour l’instant, on y est bien!!

    Bon courage pour la recherche, ce n’est jamais simple de quitter un endroit que l’on a tant aimé

  9. Covima 28 septembre 2012 à 13 h 53 min #

    Je me souviens de ton précédent billet. C’est vrai que la campagne « pas trop loin d’une ville » est plus pratique pour les familles que la « rase campagne ». Dans ce cas (ça me concerne aussi, mm si j’habite une petite ville), on est toujours dépendant de la voiture. L’équation est difficile : habiter loin et payer un loyer « raisonnable » ou plus près de la ville et payer plus cher, tout en étant conscient du temps gagné et des services accessibles par la suite. Je vous souhaite de trouver ce que vous cherchez !

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 35 min #

      L’équation est très difficile, surtout quand on a pas un gros budget, je me dis parfois que c’est dingue ces difficultés à être propriétaire…

  10. LMO 28 septembre 2012 à 14 h 05 min #

    C’est mal fichu finalement.

    En ville on a toutes les commodités à 2 pas mais on s’entasse à 4 dans des apparts de 80m² sans jardin…

    A la campagne il y a de belles maisons accueillantes, spacieuses et avec des esapces extérieurs. Mais rien pour y vivre en famille…

    Sinon il faut trouver un compromis dans des villes de province.
    Dans le Gers (bon, faut avoir envie de venir s’y paumer, mais il fait beau et c’est joli et y’a de la bonne bouffe! 😀 ), il y a des petites villes comme Auch où les habitations ne sont pas chères et il y a tout ce qu’il faut pour les enfants. Sauf du boulot pour les parents…

    Ce n’est pas simple!

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 33 min #

      C’est vraiment pas facile de trouver l’idéal a moins d’avoir un budget de folie!Sérieusement quand j’entends parfois les budgets des gens je me demande combien certains gagnent…on va essayer de trouver un joli nid douillet, pas très loin des commodités!

  11. Bea 28 septembre 2012 à 14 h 21 min #

    Bon, la solution c’est une maison à la campagne et un superbe appart’ en ville ! C’est pas compliqué…
    Plus sérieusement, même si je serai incapable de vivre à la campagne, je compatis, notamment parce que c’est dur de quitter une maison qu’on aime, où qu’elle soit…

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 32 min #

      C’est évident, cette maison qui est la nôtre on l’a choisie, on l’a refaite presque entièrement à notre goût qu’il faut l’a quitter, c’est certain que ca ne va pas être facile!

  12. MissBrownie 28 septembre 2012 à 23 h 43 min #

    J’ai grandi dans un village comme celui où tu habites.
    Mes parents y sont encore.
    Pour l’école, c’est regroupement scolaire, un bus qui passe ramasser les enfants et pas de garderie non plus. Exceptionnellement, ils ont fait un centre l’été dernier et ils ont appelé ma mère, ancienne instit en renfort.

    • lexou 30 septembre 2012 à 9 h 31 min #

      Les garderies c’est la vie, quand tu n’en as pas, c’est un combat quotidien!

  13. Carole Nipette 1 octobre 2012 à 13 h 47 min #

    Forcément ça me parle :) on s’y remet en 2013… tu as des villages qui font campagne mais où tu as tout à proximité (avec voiture bien entendu mais pas à 30km…) en très grande banlieue genre dans le 77… c’est clair que c’est dommage d’avoir tout refait et de devoir partir, vous pensiez qu’il y aurait une école ?

  14. Ma poussette à Paris 3 octobre 2012 à 13 h 07 min #

    Dimanche, je ne viens pas très loin de chez toi… à la campagne donc !
    bises

Laisser un commentaire