Une grande fierté!

Voilà, je crois que je peux le dire, et certains parents comprendront mon enthousiasme, ma fille, qui a eu 5 ans en mai dernier, et ENFIN propre la nuit!

Pour certains et certaines d’entre vous cela peut sembler hallucinant, pour d’autres, vous vous reconnaîtrez peut être dans mes mots.

Quand crevette a eu 2 ans, nous avions fait le choix de lui apprendre la propreté la journée dans un premier temps, en dehors des siestes au départ,  et de la nuit.

Chaque chose en son temps, nous pensions étaler cet apprentissage tout au long des mois qui suivraient.

La nounou nous a aussi beaucoup aidé, nous nous étions mis d’accord tous les trois, crevette avait donc quelques semaines, quelques mois avant sa rentrée à l’école, nous étions large!

En trois jours ce fût réglé, elle nous a épatée!Comme c’est notre premier et seul enfant on a fait comme on a eu envie, en écoutant un peu les conseils des autres, des amis parents, des professionnels de la petite enfance…

 

Nous lui avons ensuite, environ 6 mois plus tard,  appris la propreté pour la sieste, un pipi avant, un après, tout cela s’est très vite bien déroulé.Je tiens à préciser par ailleurs que crevette n’a jamais aimé le pot, qu’elle a préféré faire comme les grands sur les toilettes avec un réducteur directement.

Elle était donc propre à sa première rentrée en maternelles.

Sauf…la nuit.Nous avions fait le choix de ne pas tout mélanger, et de lui apprendre la propreté étape par étape. J’avoue aussi que la nuit, cela me paraissait plus compliquée que la journée, dans le sens aussi ou ma fille se levait chaque matin avec une couche remplie au maximum.Je précise qu’elle boit beaucoup, c’est plutôt bon signe mais du coup les couches parfois débordaient en pleine nuit.

L’été dernier, pour ses 4 ans, nous avions décidé de la rendre propre pendant les grandes vacances.Plus de temps pour expliquer, plus disponibles pour réveiller, changer les draps, faire sécher le linge aussi…

Cela a été un véritable échec, après plusieurs semaines à faire pipi dans son lit sans même se réveiller nous avons abandonné, et je sais que ce n’est pas ce qu’il faut faire mais j’ai racheté des couches, des couches culottes, nous pensions qu’elle n’était pas prête.

Cet été, notre choix était fixé.Nous finissions le paquet de couches en vacances, et nous lui avons dit, bien expliqué qu’il n’y aurait plus de couche la nuit, qu’elle allait apprendre à devenir propre, à sentir qu’elle aurait envie, et qu’avec nous et la complicité de sa veilleuse pour la rassurer nous allions y arriver.

J’ai mis mon réveil toutes les nuits une fois, entre 2h et 3h du matin selon son heure de coucher,  pour l’emmener faire pipi en pleine nuit, en plus du pipi avant de se coucher qui était obligatoire.

Il faut dire aussi que crevette, jusqu’à ce moment là, ne s’est jamais couchée sans un petit biberon de lait au moment de l’histoire, un tout petit de 60 ML environ mais dont elle avait besoin et nous n’y voyons aucun inconvénient.Depuis ce jour ou elle a dormi sans couche cet été, nous n’avons plus donné de biberon, en lui expliquant que ca l’aiderait à devenir propre.

Nous l’avons remplacé par un petit verre d’eau près de son lit, au cas ou elle est soif la nuit. Elle est comme nous à près tout, cela m’arrive souvent de me réveiller en pleine nuit pour boire!

J’ai donc commencé les réveils nocturnes mi août chaque nuit, avec selon les jours une petite fille qui dormait sur des draps trempés, déjà à deux heures du matin, ou qui dormait au sec, cela variait.J’ai arrêté les réveils nocturnes mi septembre, après un mois, surtout parce que j’avais un mal fou à me rendormir…

Nous sommes mi octobre, et depuis peu, ma fille m’appelle en pleine nuit pour me dire qu’elle a envie, nous nous levons pour l’accompagner, elle n’est pas encore rassurée pour y aller seule avec sa veilleuse.

Nous ne lavons plus tous les matins les draps, je dis alleluia car même si j’ai une superbe machine à laver et un sèche linge au top, changer les draps tous les jours c’est fatiguant, surtout quand les journées sont déjà bien trop courtes!

J’avais prévu le coup, j’ai pas mal de draps de rechange, une couette même en plus au cas ou, et deux alèses pour protéger son matelas qui n’a que deux ans et que nous souhaiterions garder intact!

Plus de pipis au lit depuis quelques jours, je croise les doigts!Nous sommes très fiers d’elle et nous le lui avons dis, elle a même eu le droit à un petit cadeau, une récompense, parce que nous avons estimé qu’elle était grande, qu’elle avait mûri et que cela méritait bien un petit quelque chose…

Nous espérons que cette épreuve de la propreté nocturne reste ainsi, même si nous sommes conscients des petits accidents qui peuvent arriver de temps en temps.

Pour certains parents mon expérience peut paraître étranger et je le conçois, mais j’estime que même si c’est arrivé plus tard que les autres, le pari est réussi, et c’est là le principal même si on arrive plus tard que les autres, la vie n’est pas une compétition, l’essentiel est d’atteindre son but!

Chaque matin est une victoire, nous ne manquons pas de lui répéter que nous sommes fiers d’elle, et qu’elle peut l’être aussi d’elle même!

La vie est faite de petites ou grandes victoires, de petits et grands bonheurs, ce n’est pas grand chose, mais chaque parent comprendra notre sentiment, comme lors des premiers pas, les premières cuillères, le vélo sans roulette, la natation sans brassards, ma fille devient grande et nous en sommes heureux.

IMG_2192

Vous aimerez aussi :

Tags: , , ,

7 Réponses pour “Une grande fierté!”

  1. danslapeaudunefille 14 octobre 2015 à 11 h 26 min #

    Bravo crevette et tu sais que j’ai galéré aussi avec ma fille; Elle est devenue propre la nuit juste avant de partir en classe de découverte.

  2. Femin'elles 14 octobre 2015 à 13 h 32 min #

    Bravo à elle, comme tu dis vous pouvez être fiers d’elle et elle l’est aussi j’imagine!

  3. Vinie 14 octobre 2015 à 17 h 18 min #

    J’ai eu le même « problème » avec Tim : propre le jour à 3 ans mais la nuit pas avant 5 ans…

    En fait, j’ai commencé par repéré vers quelle heure survenait le pipi puis je me réveillais un petit quart d’heure avant cette heure fatidique et le réveillais pour aller aux toilettes. Petit à petit, j’ai espacé mes visites la nuit pour ne plus venir du tout et plus d’accidents :)

    J’avoue que je redoutais un peu puisque dans la famille de ConjointChéri, ils ont tous fait pipi au lit la nuit très longtemps… Mais bon, finalement en s’y prenant comme il faut ça va :)

  4. mamanwhatelse 15 octobre 2015 à 12 h 31 min #

    félicitations!!!!! Moi on m’avait toujours de ne pas leur mettre la pression, qu’à 18 ans, il finirait par ne plus dormir avec des couches (!!!) du coup j’ai été cool mais eux aussi : ils m’ont fait le coup du propre jour et nuit en même temps!!
    On verra avec Sweet A., mais je vais la jouer tranquille et no stress!!!!
    Encore bravo!!!!

  5. Lorelei 15 octobre 2015 à 23 h 07 min #

    Alice a eu 5 ans en juillet et n’est toujours pas propre la nuit
    Et il lui arrive encore d’avoir des accidents la journée, depuis la moyenne section, alors qu’en petite section elle était parfaitement propre
    on a commencé les séances chez une psychologue car je pense que y’a du psy là dedans En effet, elle est enfant précoce, a sauté une classe, et elle a recommencé à avoir des accidents quand elle a compris qu’elle n’était pas comme les autres enfants du même âge ça plus le petit frère qui est né l’an dernier….
    mais on va aussi regarder du côté physiologique car du côté paternel elle a son papa et des cousins qui ont été propres la nuit très tard….

    En tous cas, bravo à la crevette!

  6. oph 21 octobre 2015 à 16 h 36 min #

    Merci pour cet article qui permet de relativiser et de se dire que chaque enfant est différent, que l’on ne peut pas trouver toutes les réponses dans les livres, que l’essentiel est de trouver ce qui convient à son enfant

    • lexou 2 novembre 2015 à 13 h 38 min #

      Merci pour votre commentaire!!!Bonne journée!

Laisser un commentaire