Comme si…

Parfois je devrais me pincer pour me rendre compte que ce n’est pas vrai

Parfois je réalise que c’est impossible que ce soit lui

Mais souvent plein de choses me rappelle qui il était

Je devrais parfois ne pas y penser mais je préfère me souvenir, même si parfois c’est dur de revenir à la réalité

Cela m’arrive d’imaginer s’il était encore la…ce qu’il dirait, ce qu’il ferait…

J’ai l’impression de rêver parfois, de le voir, de l’apercevoir….et de le voir disparaître

Certaines personnes croisés au hasard de la rue me rappelle sa silhouette, parfois même son parfum porté par d’illustres inconnus…

Je sais qu’il est parti, que je ne le verrais plus mais si souvent je pense à lui et je m’imagine le croiser de temps à autre

Je ne peux pas expliquer cette sensation bizarre de croire l’apercevoir…

Je sais que c’est impossible mais pourtant je crois de temps en temps avoir encore quelques secondes avec lui, lui parler de ma vie aujourd’hui, comment les choses ont changés depuis.

J’aimerais qu’il revienne nous aider, qu’il nous épaule, surtout mon père, son fils.

J’adorerais le voir jouer avec ses trois arrière petits enfants, les pousser sur cette balançoire…

Quand je traverse ce jardin qui était le sien, quand j’explique à ma fille qu’ici nous venions nous tremper les pieds l’été, je suis très émue, et j’aimerais l’espace d’une seule seconde redevenir cette petite fille aux longues couettes, en peu rondouillette, qui venait jouer ici avec quelques bâtons de bois et deux ou trois playmobils.

Il nous manque à tous, mais aujourd’hui j’aime me souvenir de toutes ces jolies choses faite avec lui. Je crois parfois le revoir, dans ma mémoire, et l’imaginer ici ou la. Manger toutes ces fraises qu’il adorait tant.Bricoler des heures, jardiner, réparer…

Après la douleur, je crois que depuis quelques semaines mes sentiments ont changés.Je ne sais pas comment c’est arrivé. Je ne saurais l’expliquer.

Je me souviens de presque tout, j’aimerais tellement qu’il me voit, qu’il m’entende parfois.

Comme s’il était encore la.

C’est impossible et pourtant dans un tout petit coin de ma tête de temps en temps je ne peux m’empêcher d’y penser. Comment ce serait s’il était là…encore là…

Vous aimerez aussi :

Tags: , ,

3 Réponses pour “Comme si…”

  1. chocoladdict 28 mai 2014 à 18 h 35 min #

    moi aussi ça m’arrive d’avoir l’impression d’apercevoir dans la rue des personnes proches qui ont disparu..

  2. Mamzelle-Mistinguett 28 mai 2014 à 20 h 57 min #

    Moi aussi j’ai cette sensation alors, cela me réconforte, me fait dire que peut être, en effet, il y a quelque chose, en parallèle à nous . C’est peut être utopique mais ma foi, si cela peut m’alléger, rendre « ces » absences moins douloureuses, pourquoi pas ? Bisous.

  3. danslapeaudunefille 29 mai 2014 à 11 h 41 min #

    Je pense qu’il te voit et peut-être fière de sa petite fille <3

Laisser un commentaire