Une partie de soi…

Son chez soi, que l’on soit propriétaire ou locataire, j’en suis convaincue, c’est une partie de soi à laquelle nous sommes souvent attaché…

De part ce qu’on y a vécu, ce que l’on y a fait, si l’on s’est investi dedans, la déco que l’on a changé, ce que l’on y a fêté, nous ne sommes jamais indifférent à notre cocon!

Notre maison, à l’homme et moi, nous l’avons achetée il y a 5 ans maintenant, une ruine, enfin presque…Nous avons gardé le gros oeuvre, les 4 murs et le toit, et nous avons tout refait à l’intérieur du sol au plafond.Maintenant que nous sommes trois elle nous convient parfaitement, mais elle est trop isolée, dans un village mort, sans commodité, trop difficile d’y vivre pour des gens comme nous qui avons besoin d’un minimum de choses sur place.

Pas un seul commerce, une école à 6 km, rien ne nous retient ici, sauf notre maison.

Nous nous sommes beaucoup investi dedans, nous y avons mis tout notre argent, nos économies, nous nous sommes privés de vacances pendant 4 ans, nous avons travaillés dedans tous les week-end jusque la naissance de crevette.Nous avons été aidé, très entouré, amis, famille, beaucoup ont mis la main à la pâte comme on aime le dire si bien, et aujourd’hui, même si nous sommes prêts à lui dire au revoir, même si rien a été signé jusque la (on aimerait d’ailleurs que ca bouge un peu plus, si vous connaissez Stéphane Plaza on sait jamais) nous nous sommes forcément dit que nous laisserons un bout de nous ici.

Des proches, certains qui ne sont plus là, nous ont aidés, physiquement et moralement à faire de cette maison ancienne délabrée un joli cocon chaleureux.Même si j’aurais le regret de ne pas avoir pu autant la décorer comme j’aurais aimé et d’en profiter un peu, même si j’aurais aimé y installer une superbe cuisine équipée, je resterais fière et heureuse d’y avoir vécue.

Arrivés à deux, partir à trois, c’est une histoire de notre vie de famille que nous vivons ici, et cette jolie maison normande aura toujours une place particulière dans notre coeur, même si ce n’est que du matériel, même si l’on peut être heureux ailleurs, elle restera notre première maison.

C’est une partie de soi qui fera le bonheur d’autres, encore inconnus pour le moment, j’espère qu’elle trouvera très bientôt acquéreur et qu’elle portera bonheur à une autre famille.

Nous garderons toujours en tête tous ces barbecues en famille, ces anniversaires, ces travaux dans la boue, ces tonnes de gravas, de poussière, ces Noël auprès du feu de cheminée, ses premiers pleurs de bébé, ses premièrs pas ici…

Quitter un chez soi c’est laisser une partie de soi même non?

PS: La jolie maison ce n’est pas la nôtre mais une maison de maître dans le nord de la Thaïlande

Vous aimerez aussi :

Tags: , ,

15 Réponses pour “Une partie de soi…”

  1. Carole Nipette 15 avril 2013 à 7 h 59 min #

    Je te comprends… par contre si je dois quitter mon appart qui n’est pas le mien, ce sera plus mon quartier et ce qui va avec que je vais regretter, bien plus que l’appartement lui-même jamais vraiment investi, être locataire c’est être en sursis…
    N’avez vous jamais pensé au fait d’être isolés quand vous avez acheté où avez pensé que ce n’était pas un critère important ? réponse qui m’intéresse vraiment 😉

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 07 min #

      Il y a 5 ans quand nous avons achetés, nous nous étions dit qu’en 5 ans il peut se passer beaucoup de choses, que l’on pouvait changer de travail, de conditions de vie, nous ne savions pas que nous aurions un enfant dans les 5 ans, la vie s’est un peu accélérée quand j’étais enceinte, et je pensais qu’avec des beaux parents à la retraite et dans une autre commune, nous pourrions y inscrire notre enfant.C’est dommage pour de jolies campagnes comme celles ci en tout cas…

  2. xtinette 15 avril 2013 à 10 h 55 min #

    Qu’il est triste ton billet… ! Je te souhaite de trouver un super nouevau sweet home !

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 05 min #

      On va trouver c’est certain, j’espère qu’on va pouvoir vendre notre maison d’ici peu!je croise les doigts!

  3. madamezazaofmars 15 avril 2013 à 11 h 38 min #

    Avant de vivre dans ma maison actuelle, ou j’ai appris a me sentir bien, je vivais dans une petite maison au milieu des champs avec jardin, arbre, vigne sauvage…
    C’ est là bas que j’ai connu Zozo, vécu avec lui au départ, conçu l’empereur et j’ai eu beaucoup de mal a la quitter.
    J’ai toujours un petit pincement au coeur quand je passe devant

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 05 min #

      Je comprends très bien, les souvenirs restent intacts, et heureusement il y a aussi les photos!!

  4. babymeetstheworld 15 avril 2013 à 11 h 39 min #

    je viens de déménager, comme tu sais ! et c’est vrai que c’est pas facile, tellement de souvenirs

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 04 min #

      l’histoire de famille, la vie de couple, cela se construit par ces lieux que l’on habite, forcement…

  5. Cathnounourse 15 avril 2013 à 12 h 44 min #

    Une maison, c’est une partie de soi qu’on soit propriétaire ou locataire!

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 04 min #

      Ca je suis d’accord!c’est bien ce que je dis au début, peu importe la situation, notre cocon reste notre petit chez nous!

  6. Colombe 15 avril 2013 à 12 h 49 min #

    Comme je te comprend, les souvenirs que l’on y a fait en sorte que l’on s’attache à notre lieu de vie.
    Une nouvelle maison t’apportera d’autre souvenir et un nouveau départ c’est toujours excitant!!!!
    Bises

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 03 min #

      Aujourd’hui on a envie de passer à autre chose, je pense que notre histoire se construit aussi au travers de nos lieux de vie !

  7. LMO 15 avril 2013 à 14 h 02 min #

    Je te comprends! L’an dernier nous voulions vendre, et nous avons changer d’avis (le fait que je ne sois plus enceinte a « aidé »), c’est difficile de quitter un endroit qu’on aime tant! Bon en plus, nous on a tout l’à côté plaisant, le quartier, les habitudes, et si on déménage on devra tout quitter alors qu’on adore vivre ici, pas facile!

    • lexou 16 avril 2013 à 17 h 03 min #

      Je comprends votre hésitation, le quartier, l’environnement, aujourd’hui tout compte!

Trackbacks/Rétroliens

  1. Vendre et acheter…Stéphane Plaza au secours! | Sur le nuage de Lexou - 27 mai 2013

    […] c’est devenu notre obsession, j’en ai déjà parlé ici, et vous en connaissez les raisons, maintenant il faut réussir à trouver les acquéreurs, et ce […]

Laisser un commentaire